Pierre Giroud

Consultant et Instructeur RMTi

Praticien MNRi 

Trois adresses:

Espace Santé

14 rue Roger Salengro

42300 ROANNE

Cabinet d'orthophonie

18 rue du Docteur Guffon

69170 TARARE

​​

Cabinet d'orthophonie

12 rue Danton

42390 VILLARS

Praticien en intégration des réflexes archaïques et posturaux

 

Les réflexes archaïques

baby-147416_960_720.png

Les réflexes archaïques sont des mouvements automatiques involontaires, observables chez les nouveaux nés.

Chaque réflexe, chez l’enfant, devrait apparaitre (émerger) à une certaine période, sous forme de réponse corporelle involontaire à un stimuli sensoriel ou à une action motrice. Ce réflexe se transformera, ensuite, en une action motrice volontaire et contrôlée grâce aux différents stades d’évolution motrice (naissance, rampé, 4 pattes, station debout…) et émotionnelle (allaitement, bercement, massages, câlins…). Il sera alors intégré.

Les réflexes devraient s’intégrer principalement dans la première année de l’enfant, et certains jusqu’à ses 3 ans. Cette maturation du système nerveux permettra à l’enfant d’avoir accès à des mouvements mesurés, fluides et équilibrés.

Toutes les parties du cerveau sont en place à la naissance mais ne fonctionnent pas encore pleinement. L’intégration des réflexes archaïques, à travers la répétition naturelle de mouvements et balancements spécifiques durant la petite enfance, permet les connexions entre ces différentes parties.

L’enfant se développera alors de façon harmonieuse (physiquement, intellectuellement et émotionnellement).

Ces schémas, représentant la base du tissu neuronal, forment le socle des apprentissages corporels et cognitifs, fondamental pour une utilisation optimale et simple du corps et du cerveau.

Chacun de ces réflexes aura ses propriétés et ses fonctions dans la construction physique, cognitive et comportementale.

 

Les réflexes peuvent rester persistants (non-intégrés) pour un grand nombre de raisons (grossesse compliquée, stress in utero, accouchement non physiologique, complications à l’accouchement, naissance prématurée, absence d’allaitement, stade d’évolution motrice pas ou peu fait, chute, choc émotionnel...) indépendantes de notre volonté et de notre intention. Ceci découlera sur des difficultés d’apprentissage diverses.

Les avancées de la neuroscience nous permettent aujourd’hui de comprendre l’importance de l’intégration de ces schémas de base primordiaux.

Il est maintenant possible de pallier ces difficultés en créant les connexions à l’aide de mouvements simples et précis à répéter.

 

De plus, bonne nouvelle, l’intégration peut être travaillée à tout âge!!!!!!

 

Pour quoi, pour qui?

écolière détourée.png

La liste des difficultés pouvant découler des réflexes non-intégrés est malheureusement longue. Les plus souvent rencontrés sont :

 

Niveau scolaire :

Lecture (sauts de mots, sauts de lignes, inversions de lettres, lecture fatigante...), écriture (graphisme, tenue du stylo, bras crispé, écriture lente et fatigante, corps orienté...), difficultés dites « dys », concentration, « bougeotte » prononcée, enfants dits « hyperactifs », station assise compliquée, mauvaise mémorisation...

Niveau physique et sportif :

Compréhension corporelle, coordination, latéralité, équilibre, posture, placement de la langue, motricité fine, tonus musculaire, énurésie, encoprésie, fatigabilité, maux de dos, proprioception, performance sportive freinée...

Niveau émotionnel et comportemental :

Colère, agressivité, peurs ou phobies, angoisses, stress, manque de confiance, « introverti » ou « extraverti », communication et verbalisation compliquées, sommeil agité, besoin de tout « maîtriser », peur de la séparation, motivation...

enfant ballon détouré.png
écolier.png
 

LES SEANCES

Lors de la première séance, « séance bilan », nous réalisons une anamnèse en échangeant sur le déroulement de la grossesse de la maman, sur la vie in-utéro, l’accouchement ainsi que sur les « différents stades d’évolution » et les éventuels traumatismes passés.

Camille pied.JPG

Ensuite, selon les objectifs émis par l’enfant et/ou l’adulte, une vérification des réflexes est faite grâce à des tests physiques simples et des stimuli corporels. Nous saurons alors si un travail sur les réflexes est nécessaire.

Robin jeu.JPG

Les séances qui suivent visent à intégrer les réflexes concernés à travers des pressions isométriques, des exercices simples et ludiques, des mouvements rythmiques ou des jeux. Se tissent alors des chemins neuronaux qui permettront l’intégration des réflexes persistants.

Entre chaque séance, un laps de temps (2 à 3 semaines) est nécessaire pour l’intégration de ces réflexes. Pendant ce temps, des mouvements sont à réaliser régulièrement à la maison. Ils servent à myéliniser (à renforcer) les connexions créées pour pallier les difficultés visées.

P1020752.JPG
Isomoro.JPG

Méthodes utilisées (ma boîte à outils !) :

Consultant et instructeur de la méthode Rythmic Movement Training international (RMTi) développée par Moira Dempsey (australienne), kinésiologue spécialisée dans les réflexes archaïques et le développement de l’enfant.

En cursus de formation de la méthode Masgutova Neuro-sensori-motor and Reflex Intégration (MNRI) développée par Svletana Masgutova (russe), docteur en psychologie développementale et éducationnelle spécialisée dans les réflexes archaïques et posturaux et leurs impacts sur le développement moteur, cognitif et émotionnel.

Et bien d’autres outils selon les besoins...

 

Formations

La méthode Rhythmic Movement Training International s’appuie sur les avancées neuroscientifiques en matière de développement de l’enfant, plus particulièrement, sur l’importance des réflexes archaïques pour une évolution harmonieuse.

Ces réflexes archaïques représentent le fondement même des apprentissages, qu’ils soient scolaires ou sportifs. Chaque réflexe devrait s’intégrer dans l’évolution sensorimotrice de l’enfant et permettre ainsi d’avoir les bases solides pour tout apprentissage (moteur, cognitif, émotionnel, comportemental, sensoriel…).

Beaucoup d’enfants ne passeront pas par tous les stades de développement (comme la naissance par voie basse, l’allaitement, le rampé, le quatre pattes…), ce qui empêchera la maturation de certains réflexes pour engendrer, par la suite, des difficultés d’apprentissage.

La méthode RMTi a été mise au point pour recréer les connexions neurales que représentent les réflexes archaïques, à travers des mouvements simples et ludiques.

Formation

Réflexes archaïques, socle des apprentissages

Module « RMTi : Prêt pour l’école ! »

 

Le module de formation « Prêt pour l’école ! » nous apprend à vérifier si les réflexes sont actifs ou intégrés, à créer des situations ludiques pour amener à leur maturation en collectif et nous enseigne des exercices individuels d’intégration.

Cette formation se fait sur deux jours. Elle permettra la mise en place de jeux et d’activités collectives simples pour un développement harmonieux. Par ce travail, nous constaterons de nettes améliorations en concentration, lecture/écriture, gestion émotionnelle, comportementale, corporelle…

 

Vous trouverez ci-dessous une fiche descriptive de la formation. la programmation des dates de 2021 sera disponible dès que possible, selon l'évolution sanitaire.

Beaucoup de prises en charges sont possibles, notamment par Formiris.

Création de session inter établissement possible à partir de 10 personnes.

Me contacter par mail ou téléphone pour tout renseignements.

 

Pierre Giroud

Praticien en intégration des réflexes archaïques et posturaux

Tel: 06 85 30 78 68

Mail: pierogiro83@yahoo.fr

Espace Santé

14 Rue Roger Salengro

42300 ROANNE

Cabinet d'orthophonie

18 rue du Docteur Guffon

69170 TARARE

 Cabinet d'orthophonie

12 rue Danton

42390 VILLARS